04/02/2010

J'ai précédemment évoqué les tendances US et un exemple américain (Staples) quant au Buy-in-store Pick-up in-store qui est une des formes du Research Online, Purchase Offline (ROPO, ROBO)

En France, certaines enseignes s'y essayent depuis quelques années (citons Auchan Drive et la Fnac)

Vous trouverez dans l'étude suivante, réalisée par Ipsos pour le compte de L4 Epsilon en octobre 2009, quelques données chiffrées quant aux attentes des consommateurs français sur ce concept
 

Si vous ne devez retenir qu'un chiffre :
64% des cyber-acheteurs français jugent très important cette capacité à acheter en ligne et retirer en magasin.

Si cela aiguise vos prochains argumentaires pour convaincre qui de droit, n'oubliez pas aussi que ce qui prime aux US, loin devant ce retrait en magasin physique est la capacité à restituer en magasin un produit acheter en ligne.

4 commentaires :

  1. Mieux que AuchanDrive, il y a Chronodrive de la Maison Mulliez aussi

    RépondreSupprimer
  2. Hello Capitaine
    Thx, je vais le décortiquer à la sauce ROPO

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Un des avantages d'avoir une boutique physique est de réduire sa dépendance e-marketing à Google, mais aussi de réduire certaines dépenses logistiques.
    De plus la création d'un lien "dans le monde réel" renforce la pouvoir de fidélisation ...
    Avoir un magasin physique est un véritable atout pour une boutique en ligne

    RépondreSupprimer
  4. @Pierre-Henri (Ecommerce Wall) : effectivement la complémentarité d'une présence ON et OFF est aujourd'hui un atout pour toute entreprise qui veut développer ses ventes. C'est parce que j'en suis convaincu que j'ai initié ce blog.
    Les acteurs bricks & mortars ont tout intérêt à développer tout dispositif de génération de trafic en magasin avec le web car cela répond à des comportements Client profonds, comme tu l'évoques dans ton commentaire et aussi évoqué ici http://understand-ropo.blogspot.com/2009/11/motivation-de-lacte-ropo.html
    On constate aussi que les "ex" Pure Player ont vite compris l'intérêt du multicanal http://understand-ropo.blogspot.com/2009/12/les-pure-players-investissent-le-monde.html

    Quant à la dépendance vis à vis de Google, je ne partage pas complétement ton point de vue. Cela peut être effectif quelques enseignes. Toutefois, encore de nombreuses entreprises auront besoin de Adwords pour faire connaitre leur boutique on line si la notoriété de la marque n'est pas dans le top of mind et que le SEO ne peut pas tout faire.

    Amicalement
    Nicolas

    RépondreSupprimer

Pour publier votre commentaire :

1) Exprimez vous ci-dessous,
2) Choisissez vous une identité,
3) Saisissez votre nom ou pseudo
4) Et Publiez
Merci !!