16/06/2010

Suite à ce billet, je suis tombé dans les méandres de Foursquare.
J'ai gagné comme beaucoup mes premiers badges.
Je suis désormais le maire de ma boulangerie (toujours pas eu de baguette gratuite), de ma cantine (Brasserie Romeu) et du bureau de Gilles (j'attends toujours ses goodies à chaque passage de tête dans son bureau)

Pour être complétement honnête : depuis mantenant 2 semaines, j'ai des doutes. J'oscille entre
Foursquare je ne t'aime plus - comme Aurore alias Miss Selector-, Foursquare je crois en ton éthique et ton avenir - surtout quand je lis le post de Henri Kaufman-

N'étant pas spécialiste quant à la pérennité des réseaux sociaux, je laisse aux experts les pronostiques. Par contre vue l'addiction que ce réseau vous donne aux débuts, Foursquare mérite d'être citer comme un territoire possible pour générer du trafic en magasin et exploiter nos tendances ROPO (Research On Line, Purchase Off line), ROBO (Research On Line, Purchase Off line)

Tout d'abord, si l'on en se réfère à cette étude de IAB Spain sur Foursquare, deux des principales sources d'intérêts quand à l'utilisation de Foursquare sont des dispositifs web-to-store :
- avoir sa fidélité récompensée
- disposer de bons plans en magasins




Mais comment utiliser Foursquare pour générer du trafic en point de vente ? Voici les exemples qui m'interpellent le plus ces derniers jours

Starbucks qui récompense la fidélité à l'enseigne

Jimmy Choo qui organise une grande chasse au trésor


La boutique point G (macarons canadiens) qui va chercher des prospects sur 4square
A lire leur positionnement vis à vis du réseau ici

Pour aller plus loin, je vous conseille fortement la lecture de ce topo complet sur Foursquare réalisé par Régis Vansnick et cette présentation de Mickael Guillois

02/06/2010

Récemment, j'ai été soufflé par l'approche multicanal des Mousquetaires, le seule groupe de distribution en France à se soucier des mon comportement d'achat (magasin, livraison, pick up in store) sur un seul et unique site.

J'ai depuis passé la tête de l'autre côté de l'Atlantique, et la démarche de Walmart me semble utile pour compléter notre dossier.
Walmart propose "bien évidement" à ses clients un dispositif de Buy On Line, Pick up in store
Walmart propose "bien évidement" une approche unique pour le client (pas 2, 4, 15 sites internet fonction que vous achetiez en ligne, que vous retiriez votre marchandise en magasin...)

Walmart a surtout marketé son offre Buy On Line, Pick up in store, en faisant une marque déposée
- avec un nom : Site-to-Store
- avec une identité visuelle
- avec une histoire, simple à comprendre

- avec une présence tout au long du processus d'achat

Dans ses campagnes Adwords

Dans son header de site

Dans ses pages de catégories

Dans ses pages produits

Dans les options de livraisons

Une démarche assumée, cohérente, et véritablement orientée sur le Client


Credits: In-Store Pickup Tips for Multichannel Retailers, Getelastic