11/12/2011

J'ai souvent évoqué sur ce blog les initiatives de pure-players surfant sur le comportements ROPO (Research On Line, Purchase Off Line), en classant ces initiatives en deux grandes catégories
  • Les pure-players qui investissent le monde physique en ouvrant des points de vente, ou en franchisant leur concept, disposant ainsi d'une offre web-to-store
  • Les pure players qui proposent aux consommateurs de chercher en point de vente et d'acheter en ligne. 
Pour ce faire, certains en faisaient une campagne de communication -comme Rue du Commerce-, d'autres en créant un business d'affiliation comme la Transparence des prix.

Amazon vient de franchir une nouvelle étape en lançant une application pour Smartphone permettant à des  consommateurs en point de vente physique, de gagner jusqu'à 5 dollars à chaque fois qu'ils choisiront finalement d'acheter en ligne sur Amazon.com


En pratique, le mobinaute scanne le code bar du produit qu'il souhaite acheter, entre le prix de vente du magasin et place l'article dans son panier virtuel.

Une belle idée face à un des moteurs du comportement ROPO : le besoin d'une expérience produit (toucher, voir, évaluer le produit. Relisez cet article si vous voulez mieux comprendre le ROPO, et le web-to-store)
Amazon s'offre aussi deux choses
  • Un outil de veille pricing à moindre coût
  • Un coût d'acquisition à moins de 5 dollars
Crédit Photos : Techcrunch US

08/12/2011

Voici ce qu'il faut retenir d'un article paru dans le quotidien 20 minutes hier 7 décembre 2011.
Le distributeur doit appréhender les problèmes de conflit avec ses magasins physiques, mais aussi les difficultés d’organisation et de formation de ses troupes, de logistique (livraison, stockage) et de prix.
Aujourd’hui, 70% des clients vont d’abord sur Internet avant d’entrer en magasin et 15% ne viennent en magasin que parce qu’ils ont vu une enseigne sur Internet. «Il faut faire le lien entre l’expérience du consommateur sur le Web puis en magasin», explique Régis Schultz, PDG de But. Les distributeurs font ainsi attention à l’attitude en ligne de leurs clients, pour le corréler ensuite avec leur comportement d’achat (la démarche Ropo–Research online/Purchase offline, majoritaire chez les internautes). 75% des clients préfèrent d’ailleurs venir chercher leur commande Internet en magasin plutôt que d’être livrés.
L’objectif est qu’il ne voit plus la différence en termes de prix et en termes d’accès aux produits. Les vendeurs sont désormais mieux formés et autant informés que les visiteurs, grâce notamment à leurs tablettes digitales sur lesquelles toutes les données, produit par produit, sont notées.

La suite c'est ici

NDLA : Merci à Bertrand d'avoir utilisé mon topo sur le ROPO